lit médicalisé

Suite à une maladie, une personne peut ressentir beaucoup de difficultés pour effectuer des actions quotidiennes. Son état de santé l’oblige alors à utiliser un lit spécifique prescrit par un médecin traitant. Dans bien des cas, l’achat d’un lit médicalisé est remboursé par la Sécurité Sociale. Mais, pour que de telles opérations puisse profiter pleinement de ce privilège, certaines modalités doivent être suivies.

Lit médicalisé et Sécurité Sociale

En général, l’acquisition des lits médicalisés est remboursée par la Sécurité Sociale, à hauteur de 65 %. Il se peut même qu’elle soit remboursée à 100 % pour les personnes qui bénéficient d’une exonération de ticket de modération. Une personne déclarée par le médecin traitant, atteinte d’une affection à longue durée peut aussi bénéficier d’un remboursement total d’achat. Toutefois, le prix fixé sur la Liste de Produits et Prestations Remboursables (Lppr), sert de référence pour le remboursement. Le remboursement ne s’effectue pas toujours d’une manière automatique, mais doit respecter certaines conditions.

La location de lit médicalisé et remboursement sécurité sociale adoptent, à peu près, le même principe qu’en cas d’achat. La présentation d’une prescription médicale est obligatoire. Si l’alitement est de courte durée, le médecin doit prescrire une location, au lieu d’un achat de lit médicalisé.

Le complément non concerné par le remboursement de la Sécurité Sociale est éventuellement pris en charge par la mutuelle. Le montant et la condition de la prise en charge dépendent de la nature du contrat contracté par le patient. En la matière, les mutuelles proposent des offres très intéressantes pour leurs clients. Ainsi, les formules proposées par le site www.mutuelles-pas-cheres.org présentent divers avantages.

Conditions de prise en charge

Le lien entre lit médicalisé et sécurité sociale est surtout basé sur l’appréciation du médecin traitant. L’utilisation d’un lit médicalisé doit être prescrite par un médecin ou un spécialiste pour être valable. Ainsi, avant l’achat ou la location d’un lit médicalisé, un dossier doit être envoyé à la Sécurité Sociale. Le dossier comprend l’ordonnance du médecin et un devis détaillé du matériel en rapport avec l’état du patient. Si 15 jours après la réception du dossier, la Sécurité Sociale n’a pas donné son objection, on peut considérer que la demande est acceptée. Le patient peut alors effectuer l’achat ou la location du matériel sans une autorisation formelle de la Sécurité Sociale.

Le remboursement d’un lit médicalisé se fait sur présentation de la facture acquittée et d’un document à la Sécurité Sociale. Le document doit contenir l’ordonnance du médecin, une attestation de prestation sociale mise à jour et éventuellement d’une attestation de mutuelle. L’achat d’un lit médicalisé peut être remboursé à hauteur de 1030 €. La Sécurité Sociale renouvelle la prise en charge d’un lit médicalisé remboursé tous les cinq ans.

Type de lit médicalisé pris en charge

Pour que le lit médicalisé puisse être remboursé par la Sécurité Sociale, il doit avant tout posséder au moins, deux options non manuelles d’utilisation. Ces options peuvent être, entre autres, la commande de la hauteur variable, du relève-buste, du relève-jambe. Les lits électriques ne sont pas tous homologués par la Sécurité Sociale. À titre de remarque, les lits dotés des fonctionnalités proclive-déclive ne sont pas pris en charge. D’ailleurs, la prise en charge du lit et équipements doit répondre aux exigences établies selon la Lppr. Les équipements doivent posséder des caractéristiques précises pour pouvoir être répertoriés à la Lppr.

Un lit médicalisé 120 est un lit destiné aux personnes obèses, pour les permettre de se mouvoir d’une manière plus autonome. La prise en charge lit médicalisé 120 peut être totale ou partielle comme tout lit médicalisé, compte tenu de certaines conditions.